hollande_le_pen_sarkozyDepuis 2002, les classes populaires se sont détournées de la gauche en général et du PS en particulier. Le score important réalisé par Marine Le Pen cette année prouve que le vote FN continue à progresser chez ces classes populaires.

Quelle stratégie François Hollande et ses camarades doivent-ils alors adopter ? Selon les proches du président, la campagne socialiste va bien sûr essayer de s’adresser à ces mécontents, sans toutefois rentrer dans le jeux du FN.

Il s’agira donc de parler de pouvoir d’achat, de travail, de sécurité, mais sans aborder les thèmes de l’immigration ou de l’Islam chers à Marine Le Pen.

François Hollande compte envoyer au front ses deux adversaires de la primaire : Manuel Valls et Arnaud Montebourg. Le premier est spécialiste des questions de l’insécurité et le second le chantre de la démondialisation dont les idées anti-libérales pourraient séduire quelques électeurs populaires.