Malgré une adhésion de 98,5 % au referendum sur la réforme politique au Maroc, plusieurs dizaines de milliers de manifestants se sont encore réunis dimanche 3 juillet dans les villes du Royaume.

Les manifestants marocains témoignent leur détermination en reprenant les manifestations ce dimanche à Rabat, Tanger et Casablanca notamment. Leurs revendications se déclinent sur les thèmes de la justice sociale et des libertés et exigent la poursuite des réformes politiques entreprises par le pouvoir.

Ces nouvelles manifestations interviennent seulement deux jours après la spectaculaire victoire du Oui au référendum sur la réforme constitutionnelle au Maroc. Le projet Coa convaincu 98,5 % des votants et l’abstention n’aurait pas atteint les 30 %. Le projet transfère de nombreuses compétences du roi au premier ministre mais le souverain conserve la plupart des pouvoirs exécutifs et religieux.

Reste à savoir si cette réforme parviendra à couper l’herbe sous le pied du mouvement du 20 février, ou si, comme les animateurs de ce dernier le souhaitent, elle ne sera qu’une étape vers une libéralisation plus profonde encore du Maroc.