S’exprimant devant les députés au sujet du meeting de François Hollande au Bourget, François Fillon a été extrêmement dur avec les propos du leader socialiste. Pour le premier ministre, recourir au bouc émissaire de la finance est « un argument criminel qui existe depuis le Moyen âge. »

« Le candidat socialiste renonce déjà à tous les efforts que nous avons faits pour réduire les déficits » (réforme des retraites, non remplacement des fonctionnaires).  Selon lui, le discours du Bourget « est exactement le contraire de celui du président de la République qui fait preuve de courage et de responsabilité ».

François Hollande est-il irresponsable en faisant la critique de la finance, comme le suggère François Fillon ?