Paquet de tabac_photo de André GunthertL’Assemblée a approuvé de justesse, mercredi soir l’instauration du paquet de cigarettes neutre à partir de mai 2016. Cette mesure était évidemment vivement contestée par les buralistes. De nombreux députés de droite tout comme certains socialistes ont pourtant essayé d’empêcher que l’Assemblée prenne cette décision.

Le Sénat avait supprimé cette disposition du projet de loi santé, proposant à la place de suivre la directive européenne qui prévoit d’accroître la taille des avertissements sanitaires sur les paquets. Cependant, l’amendement de suppression de cette mesure en nouvelle lecture du projet de loi Santé, a été rejeté de justesse par 56 députés contre 54. 17 députés socialistes se sont opposés à cette mesure de la ministre Marisol Touraine.

Les paquets devront donc tous avoir la même forme, la même taille, la même couleur et la même typographie. Aucun logo n’apparaîtra, mais le nom de la marque sera inscrit en petit sur les paquets. Ce type de paquet est apparu pour la première fois en Australie en 2012, et plus récemment l’Irlande et le Royaume-Uni ont légiféré dans le même sens.

Les défenseurs de cette mesure, mettent en avant l’effet dissuasif du paquet sur les jeunes, et notamment les jeunes femmes. “Le paquet neutre donne moins envie de fumer aux jeunes, il est moins sexy, il augmente la perception de dangerosité“, a plaidé le rapporteur socialiste Gérard Sebaoun. De l’autre côté, les cigarettiers menacent d’actions en justice. Les buralistes mènent une campagne sur le thème “oui à la prévention, non à la punition”.

Crédit photo : André Gunthert