Comme le veut la tradition, le représentant à l’étranger d’un candidat à la présidentielle se doit de contacter le ministre des affaires étrangères en fonction pour s’introduire en tant que tel. Laurent Fabius, considéré depuis comme un soutien fort de la campagne de François Hollande a donc passé un coup de fil à Alain Juppé pour lui dire qu’il sera le représentant du candidat socialiste à l’étranger.

Problème, Alain Juppé, sûrement amusé par cette situation, a reçu un autre coup de fil un peu plus tard. Il s’agissait de Jack Lang, qui le contactait pour lui annoncer qu’il représentera, vous avez deviné, François Hollande à l’étranger. Il faut dire que le fait que Fabius soit désormais devenu un pilier de la campagne d’Hollande ne semble pas plaire à tous le monde à gauche. En son temps, l’ancien premier ministre, ne se gênait pas pour tourner Hollande en ridicule (« Hollande président la République ? On rêve ! »). Cette nouvelle situation a donc de quoi agacer les fidèles du candidat socialiste, qui ne doivent pas se plaindre de l’intervention de Jack Lang, ancien soutien…de Marine Aubry.

Les rivalités et les jalousies vont-t-elles causer du grabuge à gauche ?