Le patron de la fédération parisienne du parti radical, Patrice Gassenbach, a accusé François Copé de jouer un double-jeu avec Jean-Louis Borloo. Il voudrait l’inviter à Meaux ce Vendredi lors de la visite de Nicolas Sarkozy.

L’UMP ne cesserait de faire des appels du pieds à l’ancien maire de Valenciennes ce qui déplaît beaucoup au parti radical qui reproche diverses chose à Copé, dont notamment son opposition à la création d’un groupe radical autonome à l’assemblée, mais aussi d’avoir « violé sans vergogne les accords financiers qui liaient sa formation à l’UMP » ou encore d’avoir « menacé Laurent Hénard ».

Les tensions entre UMP et Parti Radical pourraient-elles faire perdre des voix à Sarkozy ?