PLAGE_du_PORTEL_019_photo_Jose CapezAu moment où la situation devient de plus en plus tendue à Calais, Xavier Bertrand, le candidat, Les républicains aux élections régionales en Nord-Pas-De-Calais-Picardie demandent un rapport avec les autorités britanniques. Il envisage même une renégociation des règles de contrôles aux frontières, un argument qui divise les candidats.
Xavier Bertrand lançait la polémique en indiquant vouloir ouvrir les frontières en “laissant partir” les migrants: « Il faut, avant la fin de l’été, un conseil des ministres franco-britannique exceptionnel, avec des vrais engagements. Car si ce que nous propose M. Cameron, c’est mettre des clôtures supplémentaires de Bray-Dunes à Mers-les-Bains, c’est non. Je ne laisserai pas la Côte d’Opale défigurée par les choix migratoires de l’Angleterre et l’économie locale pâtir plus longtemps de la situation. »
Et il  continue ses menaces sans pour autant offrir des solutions concrets sur la lutte contre le travail clandestin au Royaume-Uni, qui constitue l’une des plus importantes sources de problème, estime le député LR « il faudra renégocier le traité du Touquet (lire ci-dessous), car la situation est intenable, pour les Calaisiens, les migrants, les routiers ».
« Ridicule » selon Marine Le Pen, qui accuse l’« incohérence » : « On reproche aux Anglais de vouloir maîtriser leur frontière quand nous ne maîtrisons pas les nôtres, par des années de laxisme et de refus d’assumer la souveraineté sur notre politique migratoire. » En général, Marine Le Pen demande un rétablissement des frontières « une hausse des expulsions et une restriction du droit d’asile ».
La tête de liste EELV Sandrine Rousseau soutient les propos de Xavier Bertrand : « Oui, il faut renégocier le traité du Touquet, mener un rapport de force quitte à menacer d’ouvrir la frontière. » Elle a également rappelé que la France et l’Angleterre doivent prendre leur responsabilité concernant le droit d’asile. « Beaucoup de migrants sont prêts à s’intégrer ici, ça peut être une chance pour nous. L’Allemagne, la Suède font beaucoup plus que nous. Le Royaume-Uni doit prendre une part plus importante. »
Pierre de Sainignon du PS n’adhère pas aux propos “extrêmes”de Xavier Bertrand. . « La proposition est irresponsable. Ne disons pas aux Calaisiens, pour qui la situation est insupportable, des choses qui ne sont pas faisables. Quand les migrants seront refoulés des côtes anglaises parce qu’on a ouvert la frontière, on fera quoi ? »

crédit photo: Jose Capez