Évoquer Karim Benzema, c’est tout de suite le sujet, qui sent la poudre, le sulfureux, mais c’est aussi, évoluer dans les hautes sphères du football. Si la moindre anecdote prend de l’ampleur lorsque l’attaquant y est mêlé, ce n’est pas pour rien. L’homme est peu enclin aux grandes déclarations et son jeu est lui aussi plutôt fait de petites touches, plus techniques que magistrales. Cependant, au-delà des polémiques, on ne reste pas, plus de dix ans à la pointe du Réal Madrid et dans son tumulte médiatique sans un minimum de talent, y compris en dehors du terrain.

Alors que Christiano Ronaldo, a quitté le navire merengue, et que celui-ci tangue dangereusement dans ce début de saison, Karim Benzema fait partie des joueurs qui assume parfaitement son statut et affiche une super forme. C’est donc, l’occasion de remettre les choses à plat.

Commençons par mettre quelques chiffres sur la table. KB9, a déjà une grande et longue carrière derrière lui. Il faut dire, qu’il a commencé, à briller jeune. A 20 ans, c’est déjà l’attaquant vedette de l’Olympique Lyonnais. Le club est alors la référence française du football et lors de la saison 2007-2008, il remporte la Ligue 1, la Coupe de France et il est le meilleur buteur du championnat de France. Il est alors âgé de seulement 20 ans. Il rejoint le Réal de Madrid en 2009 et après des débuts compliqués et malgré quelques relâchements, de nombreux entraîneurs, il reste la référence à la pointe de l’attaque du club. Il a dépassé la barre des 200 buts, et remporté deux fois le championnat d’Espagne. Il a aussi à son compteur 4 Ligue des champions avec le Real Madrid, il est d’ailleurs le 4e meilleur buteur en activité de l’histoire de la ligue des champions.

Tous ces chiffres font rappeler, que le français joue sans doute dans le club le plus tumultueux du football ou la concurrence est particulièrement vive. Il a ainsi, été en concurrence avec des joueurs comme Higuain, Chicharito et bien d’autres. Il a pu démontrer une force de caractère énorme, une régularité loin de l’image d’un caractériel, qu’on veut lui coller. Tactiquement, c’est un joueur qui possède une intelligence de jeu au-dessus de la moyenne, capable d’être à la fois buteur, mais aussi de se muer en passeur décisif. Au fur et à mesure, il a même évolué pour être capable de descendre un cran plus bas, pour organiser le jeu. Son excellente entente avec une star comme Ronaldo, pas toujours très humble, est certainement due à un minimum de compréhension et de patience.

Il reste l’Equipe de France, celle-ci a peut-être servi d’exutoire facile à Benzema, qui s’est enlisé dans une période pas très reluisante ou bien d’autres, ont eux aussi, de nombreux problèmes. N’oublions pas, que malgré les affirmations de certains, il n’était pas dans le bus de Knysna, et malgré tous les démêlés qu’il a eus, il s’est débrouillé pour jouer 81 fois avec le maillot tricolore et marqué 27 buts.

A la lecture de tout cela, on imagine un jouer, qui fait le point sur son parcours. Néanmoins, rappelez-vous le début de l’article, Benzema a commencé jeune, nous sommes donc en train de parler d’un joueur loin d’être fini. En effet, il n’a que 31 ans, sa longévité au plus haut niveau, là ou bien d’autres ont dégringolé, démontre une bonne gestion responsable de parcours et de vie.

Crédit photo : Rubén Farfán