Jean-Marie_Le_Pen_photo_SemnozCette annonce survient peu après la suspension du congrès postal du FN qui a été organisé pour la suppression du poste de président d’honneur occupé par Jean-Marie Le Pen.

Le conflit entre Jean-Marie Le Pen et la direction du FN ne semble pas se terminer. Jean-Marie Le Pen est de nouveau convoqué le 20 août devant le bureau exécutif du FN en formation disciplinaire, d’après une lettre qui a été signée par Marine Le Pen, le mardi 4 aout.

Le courrier évoque les différents points que le bureau exécutif reproche à Jean-Marie Le Pen, dont les propos qu’il a fait concernant les chambres à gaz et le maréchal Pétain, mais également des déclarations à l’encontre de Marine Le Pen, les homosexuels et Florian Philippot. Jean-Marie Le Pen a déclaré dans un communiqué que “le procédé est abject et tout à fait indigne d’un candidat à la présidence de la République”.

“Au moment de partir pour une cure de repos et le jour du saint Jean-Marie, Marine Le Pen, la présidente du Front National, me cite, par huissier, le 20 août, en plein milieu du mois de vacances des Français, à comparaître devant son bureau exécutif en formation disciplinaire”, avait accusé Jean-Marie Le Pen.

La convocation survient juste après la décision de justice prononcée le 29 juillet donnant raison encore une fois à Jean-Marie Le Pen dans un conflit qui l’oppose à sa fille. La décision de justice a exigé la suspension du congrès postal qui devait supprimer le statut de président d’honneur.

“Déjà trois fois condamnée par la justice, Madame Le Pen s’entête et compte, a-t-elle dit, m’exclure du mouvement dont je suis le fondateur et le président d’honneur”, déclare l’eurodéputé. Jean-Marie Le Pen juge que “les griefs exposés appartiennent tous à [sa] liberté d’expression d’homme politique et de parlementaire, dans une polémique dont [il n’a] pas pris l’initiative”.