Lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Villepinte, dimanche dernier,  Jean-François Copé a agit en véritable maître de cérémonie. Le secrétaire général de l’UMP était chargé de l’organisation, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Copé s’est arrangé pour être au centre des regards et reléguer ses rivaux au second rang. Confortablement assis au premier rang, aux côté de la visuellement agréable Carla Bruni, du populaire Gégé Depardieu et de l’indémodable Bernadette Chirac, Copé a en revanche attribué des places moins enviables à ses rivaux Fillon Juppé et NKM, plus en retrait.

Mieux, il semblerait que Jean-François Copé ait longuement briefé le réalisateur chargé de filmer le meeting. NKM n’est même pas apparue une seule fois à l’écran, tout comme certains de ses (nombreux) ennemis politiques, Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand. Le Canard Enchaîné du jour nous rappelle que la société en charge du meeting appartient à un proche du secrétaire général du parti présidentiel.  On comprend mieux…

Jean-François Copé, vers une reconversion dans la réalisation télé en cas d’échec dans le politique ?