alzeimerSelon des chercheurs britanniques, il existe près de 10 protéines sanguines permettant de détecter la maladie d’Alzheimer et de faire les tests de nécessaire pour détecter les risques de développement de la maladie chez certains patients.

« Alzheimer commence à affecter le cerveau bien des années avant que le patient soit diagnostiqué comme malade. Beaucoup de nos traitements échouent parce que la prescription des médicaments intervient lorsque le cerveau a déjà été gravement atteint » annonce Simon Lovestone, un chercheur de l’Université d’Oxford. « Un simple test sanguin pourrait nous aider à identifier les patients à un stade beaucoup plus précoce pour mener de nouveaux essais avec l’espoir de développer un traitement, »explique-t-il.

Les frais de soin de la maladie d’Alzheimer s’élèvent à plus de 604 milliards de dollars par an, pour 44 millions de patients. Ce chiffre pourrait encore augmenter de trois fois jusqu’en 2050, prévoit l’association Alzheimer’s Disease International. D’autres chercheurs continuent de chercher l’origine de la maladie afin de trouver les meilleurs traitements et stopper la propagation des cellules cancéreuses.