Tandis que Laurent Fabius écourte son voyage en Chine car il n’aurait pas supporté de ne pas avoir été accueilli par les plus hauts représentants du gouvernement chinois, François Hollande aurait lui aussi des difficultés avec la diplomatie internationale. Angela Merkel ne lui aurait toujours pas donné de rendez-vous pour discuter du nouveau traité européen et il ne réussirait pas à avoir de rendez-vous avec Barack Obama.

Jean-François Copé raillait déjà le 11 février le manque d’expérience du candidat socialiste en diplomatie internationale : « Tout le monde sait que M. Hollande a une très faible expérience internationale. C’est d’ailleurs ce qui explique qu’il fasse parfois des promesses électorales un peu ridicules. »

Le candidat du PS souffre-t-il seulement d’un manque d’expérience ou aussi d’un manque d’appuis ?