Bien en évidence chez les marchands de journaux, vous les avez sûrement vues en marchant dans la rue : les unes anti François Hollande sont florissantes en cette rentrée. Chaque hebdomadaire semble proclamer l’échec de François Hollande, alors que la croissance refuse toujours de monter le bout de son nez. Une manière de doper leurs ventes efficacement qui porte déjà un nom : le « Hollande Bashing » (dénigrement systématique).

L’Express n’a pas son pareil (« Et si Sarkozy avait eu raison ? », « les cocus de Hollande ») mais les autres se débrouillent très bien aussi, comme Marianne (« Hollande secoue-toi, il y a le feu »), le Point (« On se réveille ? ») ou Valeurs actuelles (« Déjà dans le mur »).

Il est admis que l’état de grâce ne dure pas très longtemps pour un président fraîchement élu. Mais trop c’est trop pour Faouzi Lamdaoui. Le nouveau conseille du président à l’Elysée a décidé de réagir sur sa page facebook. « La vague de dénigrement qui vise, dans la presse, le Président, le Premier ministre et les ministres tombe, à force de saturation, dans le ridicule ».

Les médias en font-ils trop sur le président?