Défaite ou victoire, l’avenir d’Henri Guaino dépend de Nicolas Sarkozy. La plume du président se verrait bien en ministre d’un second quinquennat de Nicolas Sarkozy ou, à défaut, en député de la majorité.

L’ancien séguiniste rêve d’un destin à la Claude Guéant en cas de victoire de Nicolas Sarkozy. Henri Guaino souhaiterait en effet devenir ministre et cesser d’être dans l’ombre du président. En cas de victoire de François Hollande, la plume du président pourrait se présenter aux législatives à Arles dans la circonscription attribuée à Roland Chassain, maire des Saintes-Maries-de-la-Mer. Brice Hortefeux plaiderait en sa faveur auprès des instances de l’UMP. « Guaino voudrait se décider au lendemain du 7 mai », explique le responsable des investitures.

Après des décennies dans l’ombre des puissants, Henri Guaino se lancera-t-il enfin dans la politique ? Sinon, optera-t-il pour un retour dans l’industrie ou à la Cour des comptes ?