guillaume pelletierSelon les informations obtenues de France 3, le responsable UMP ainsi que le fondateur de Bygmalion sont en garde à vue à Nice ce jeudi 11 novembre, dans le cadre d’une enquête pour « délit de favoritisme et prise illégale d’intérêts » présumées.

Cette garde à vue fait suite à deux contrats suspectés passé par la mairie de Menton à la société Bygmalion. Des plaintes ont déjà été déposées concernant ces contrats. En effet, en décembre 2012, une plainte pour « délit de favoritisme » a été déposée par l’association Anticor à l’encontre de député-maire UMP de Menton. Selon les sources, le maire aurait demandé à la société Bygmalion d’effectuer « un audit de communication accompagné de recommandations stratégiques ». En même temps, COM1+ prenaient en charge « le suivi des politiques publique municipales ». Les montants des deux missions étaient de moins de 15 000 euros, sauf que si la somme était supérieure à 15 000 euros, les mairies sont d’obligation d’effectuer un appel d’offre. Selon les enquêteurs, la mairie de Menton aurait artificiellement divisé en deux le marché pour éviter l’appel d’offre. « Cette audition était prévue » selon l’entourage de Guillaume Peltier qui affirme « que cette gade-à-vue n’a aucun rapport avec l’affaire Bygmalion ». L’interrogatoire s’est déroulé entre 10h00 et 15h20. Son a affirmé que « rien n’a été retenu contre lui ». Les autorités ont relâché Guillaume Peltier.