La semaine dernière, Google a déposé un brevet afin de contrôler la légalité des mails, avant même leur envoi.

Pourtant, le mois dernier, six pays Européens l’attaquaient déjà, pour non respect de la directive  informatique et libertés sur la vie privée. Cela ne l’a pas incité à faire marche arrière sur sa politique de confidentialité, puisque aujourd’hui, c’est nos mails privés que google va pouvoir consulter.

Avant même d’être envoyés, les mails pourraient donc être consultés, afin de vérifier leur conformité à la loi, mais aussi au règlement intérieur de l’entreprise de l’individu.

Ainsi, il sera éventuellement possible que lors de l’écriture d’un mail, une fenêtre s’ouvre pour prévenir l’utilisateur que son contenu constitue une infraction au règlement de son entreprise, et que son supérieur en sera informé.

Google utiliserait une liste de phrases problématiques, qu’il pourrait déceler facilement dans les courriers électroniques. Big Brother, c’est toujours d’actualité ?