Visé par une enquête judiciaire l’accusant de harcèlement sexuel, Georges Tron a été placé en garde à vue. Il serait entendu à la Police judiciaire de Versailles depuis 14h.

Le parquet d’Evry a confirmé l’information. Une perquisition serait également en cours dans son bureau à la mairie de Draveil.

Georges Tron est accusé par deux anciennes employées de la marie de Draveil d’avoir usé de son autorité pour obtenir des faveurs sexuelles. L’ancien secrétaire à la Fonction publique aurait plusieurs fois invoqué sa passion pour la réflexologie pour masser les pieds des deux employées, séances dégénérant en violences sexuelles.