Même s’il reconnaît avoir sous-estimé François Hollande auprès de son entourage, Nicolas Sarkozy croit toujours dur comme fer à sa réélection à la tête de l’Etat. Pour gagner, il compte jouer à fond le coup stratégique soufflé par ses conseillers.

Et ce plan consiste à s’inspirer directement de la campagne victorieuse menée par George W.Bush en 2004. A l’époque l’ancien président américain avait directement fait campagne auprès des « rednecks », que nous traduirons par « les américains d’en bas » pour être gentil, ou pour être plus précis et moins politiquement correct, par “ploucs”. Sarkozy s’apprête clairement à s’adresser directement au “peuple” pour tenter de piquer le plus d’électeurs possible au Front National, voir ceux de Jean-Luc Mélenchon.

George Bush comme modèle, c’est assez nouveau. Mais s’adresser aux français du « peuple », tenter de (re)séduire la France d’en bas, est-ce que ça peut marcher à tous les coups ?