Ford en chine_photo de leninersUn ralentissement sur le marché chinois ne semble pas faire peur à tout le monde, la peur de la concurrence non plus. La firme Ford annonce un plan d’investissement de l’ordre de 2 milliards dollars, rien de moins. Cet investissement va se répartir jusqu’en 2020, et va permettre de renforcer la recherche et le développement de Ford en Chine.
Il faut dire que la Chine représente tout de même le plus gros marché mondial. Le groupe est le cinquième constructeur automobile étranger en terme de présence sur le marché chinois après General Motors, Volkswagen, Hyundai Motor et Nissan Motor. Ford veut développer un centre existant de la société, dans la ville de Nanjing (Est). “Cet investissement dans la recherche et le développement permettra, que la prochaine génération de véhicules de Ford soit entièrement conçus selon les besoins des consommateurs“, a indiqué Mark Fields, directeur général du groupe, dans un communiqué.
Pour Ford, l’enjeu est de relancer une consommation qui a subi une baisse de 1 % par rapport à la même période de l’année précédente. Pour le mois d’août 2015, Ford a vendu 79 608 véhicules en Chine, une baisse de 3 % par rapport au mois d’août 2014. La stratégie est donc, de toujours mieux déterminer les besoins spécifiques de la clientèle chinoise et de profiter du désir des autorités chinoises qui tentent d’encourager le recours aux voitures électriques pour  lutter contre la pollution atmosphérique.

Ce marché va se développer lentement, car les infrastructures sont insuffisantes. En parallèle de cette recherche, un lancement de deux véhicules électriques est déjà prévu pour l’année prochaine, le C-MAX Energi, une voiture hybride électrique et le Mondeo, véhicule hybride conventionnel.

Crédit photo : leniners