« Ma famille est une bonne race. » La formule est de Jean-Marie Le Pen. Le patriarche de 84 ans et président d’honneur du FN avait déjà aidé sa fille Marine à prendre la succession à la présidence du FN. Son soutien est aujourd’hui dirigé vers la candidature de sa petite-fille Marion dans 2e circonscription du Vaucluse. Nouvelle sur la scène politique, elle fait aussi son entrée parmi les Le Pen au FN.

« Banal », comme le suggérait Jean-Marie Le Pen dans une Dépêche du midi le 3 mai dernier? Ou népotisme ?

«La politique peut-être génétique comme peuvent l’être les arts et la musique. Cela prouve que c’est une bonne race. Ceux qui nous accusent de népotisme sont des imbéciles.» Pour appuyer ses propros, Mr Le Pen cite la famille Debré comme exemple de dynastie politique.

La comparaison n’est tout fois pas pertinente. Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel depuis 2007, est le frère du député Bernard Debré, et le fils de Michel Debré, qui fut Premier ministre du général de Gaulle. Le cas des Le Pen reste unique dans le paysage politique français car la direction du FN a toujours été assurée «en famille». Cette pratique est-elle légitime ? Peut-on parler de népotisme ?