Les cadres de l’UMP commencent sérieusement à songer à l’après-Sarkozy alors que le président pense déjà à sa reconversion en cas de défaite en mai. Dans cette l’hypothèse la prise de leadership au sein du parti présidentiel risque d’être très disputée entre Jean-François Copé et François Fillon.

En tout cas ce dernier semble plutôt confiant sur ses chances, si l’on en croit les propos rapportés par le Canard Enchaîné. « Si Sarko est battu, ce sera la défaite d’un certain type de personnage. Copé ressemble trop à Sarko, avec son côté bling-bling en plus arrogant. Donc celui qui morflera ce sera lui, pas moi » aurait déclaré le premier Ministre.

François Fillon a-t-il raison de penser qu’il aura l’avantage sur Copé, présumé plus bling-bling que lui ?