Fidel Castro quitte officiellement le pouvoir à Cuba. Le VIème congrès du parti communiste cubain s’est achevé le 19 avril. Dans le domaine économique, le congrès a adopté un programme de réformes libérales : ouverture au secteur privé et baisse des aides étatiques, réduction des emplois publics, etc. Ce sont 300 mesures quit ont été adoptées. Mais l’information centrale a été l’annonce d’un retrait de Fidel Castro “El Comandante” qui laisse dont l’ensemble des rênes du pouvoir à son frère.
Le gouvernement américain a prévenu qu’il attendait des preuves « d’ouverture politique » concrètes pour lever l’embargo. Ce changement pourrait ouvrir la voie à ce scénario. On sait ainsi que Castro approuve la proposition de limiter les postes à forte responsabilité politiques et d’Etat à deux mandats de 5 ans pour « assurer un rajeunissement » de la chaîne de responsabilité.
Fidel Castro aura occupé le poste de Premier ministre de l’ile de février 1959 à décembre 1976, puis président du conseil d’État de Cuba – soit chef de l’État – depuis la création de cette fonction, jusqu’à sa démission pour raisons de santé en février 2008. Soit près de 50 ans de règne. Son frère, qui lui succède affiche déjà 80 printemps.
«  C’est une réforme nécessaire dans les circonstances actuelles bien différentes de celles des premières décennies d’une Révolution pas encore consolidée et constamment en butte, par ailleurs, à des menaces et à des agressions »assène Fidel.
Le Lider Maximo amorce même le début d’un mea-culpa moins sur son la nature de son régime que sur les erreurs commises par certaines personnalités: « Je suis convaincu que les destinées du monde auraient pu être alors très différentes sans les erreurs commises par des leaders révolutionnaires qui brillèrent pourtant par leur talent et leurs mérites ».
Castro avoue avoir encore quelques projets : écrire sur la bataille de « Playa Giron » (le débarquement d’opposants cubains sur la Baie des cochons en 1961) et sur « un autre événement important qui s’en est suivi » sans préciser lequel.