bouteille_verre_photo_fotopediaLe conseil de Paris souhaiterait revenir pour l’été 2014 à un système de bouteilles consignées.

Abandonnée dans les années 1970, cette pratique consistait à faire payer au consommateur une somme supplémentaire lors de l’achat d’une bouteille en verre, pour lui rembourser lorsqu’il ramène la bouteille vide.

Mais, l’année prochaine, ce système de consigne devrait être réintroduit et étendu aux bouteilles plastiques, qui devront être ramenées en bon état.

Selon Sylvain Pasquier, en charge du secteur emballages à l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), un tel dispositif est difficile à mettre en place : il faudrait mettre en place un système de collecte, transport, nettoyage et remplissage et convaincre les grandes marques de changer leur système de recyclage.

Cependant, une bouteille consignée peut être réutilisée une vingtaine de fois avec un taux de retour en magasin de 95%, alors que le taux de recyclage n’est que de 65%.

Mais est-il la peine pour autant de vouloir changer les habitudes des marques et des consommateurs ?