Le gouvernement va déposer un texte de loi, avant l’été, encadrant les rémunérations des dirigeants des grandes entreprises du secteur privé.

« Il s’agira de mettre fin à un certain nombre de pratiques et d’introduire de la transparence dans la rémunération », a indiqué Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, sur la chaîne LCI.

Michel Sapin, ministre du Travail, a confirmé cette décision : « Cela a été inscrit dans la feuille de route sociale (…) il est nécessaire d’avoir de la transparence »

Ce plafonnement existe déjà pour les salaires des dirigeants du secteur public, depuis la publication d’un décret en juillet dernier. Il limite leur rémunération brute annuelle à 450 000 euros.

La France semble suivre son voisin Suisse. En effet, le 3 mars, les Suisses ont plébiscité une initiative visant à limiter les rémunérations abusives des grands patrons d’entreprises. Les parachutes dorés ont également été interdits.

Encadrer les salaires et avantages des patrons du secteur privé, est-ce un projet de loi qui manquait à la France ?