Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon s’est exprimé dimanche pour une dépénalisation du cannabis, alors qu’il était interrogé sur le cas de Florence Lamblin, adjointe au maire du 13ème arrondissement inculpée dans une affaire de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

Avant de se faire recadrer par Matignon, Peillon avait expliqué que la dépénalisation était « un sujet majeur. Je vois quasiment tous les soirs à la télévision des reportages pour montrer les trafics illicites de nos banlieues ».

« Quand je vois en plus les millions de bobos, qui paraît-il sont les mêmes qui font les commentaires et qui vont se servir dans les proches banlieues, je pense que cette interrogation mérite d’être menée ».