Ce n’est plus une variation saisonnière ou un accident de parcours, la déconsommation, surtout en matière de produit du quotidien s’est accentuée. Au premier semestre 2019, les ventes de produits de grande consommation, ont baissé de 1% en volume. Une tendance semble donc s’installer, et les Français consomment moins. Cette tendance se ressent surtout dans les grandes surfaces.

Les chiffres sont clairs, le nombre d’articles vendus dans les supers et hypermarchés au cours du premier semestre, a baissé de 1%, selon la société d’études IRI. Cette baisse est supérieure à celle des volumes enregistrés pour l’ensemble de l’année 2018. Ce qui veut dire, que cette tendance s’accentue.

Acheter moins, mais acheter mieux

On assiste peut-être, à une moins grande passivité du consommateur face aux offres alléchantes. Il semblerait en effet, que la fréquentation des grandes surfaces est toujours la même. Cependant, le consommateur promène, regarde, éventuellement compare, mais n’achète plus aussi facilement. Si l’on y regarde de plus près, les analyses démontrent qu’en fait les consommateurs achètent moins, mais des produits de plus grande valeur. A ce jeu-là, les grandes enseignes sont plus exposées à cette tendance à la déconsommation. Les Français s’orientent de plus en plus vers le bio, le local et les innovations des industriels.

La concurrence de plus en plus importante

Pour l’instant, les achats de plus grandes valeurs compensent actuellement en large partie la baisse des volumes et achats. Cependant, les grands bénéficiaires de la consommation de masse que sont les grandes enseignes, doivent aussi composer avec une concurrence qui s’intensifie. Parmi elle, d’un côté, les e-commerçants comme Amazon qui complètent ses propositions avec l’offre de l’enseigne bio Naturalia. De l’autre, les circuits dits alternatifs, qui se renforcent et se font connaître. Ces circuits rassemblent de plus en plus de producteurs et d’artisans locaux.
Rajoutons à cela, l’apparition de nouveaux discounters, comme Action ou Normal, qui prennent la place d’Aldi et Lidl, qui sont montés en gamme avec succès. En juillet, Lidl progresse avec un gain de 0,7 point en un mois, alors que dans le même temps Carrefour et Casino perdent 0,5 et 0,7 point.
Crédit photo : Edmundo Serna Ruz