photo_logo facebook LoboStudioHamburgMark Zuckerberg ne veut pas prendre le rôle du méchant. Suite à plusieurs polémiques concernant le projet, Facebook vient d’annoncer ce lundi la mise en place d’une plateforme de services en ligne gratuite pour mobile en Inde et dans certains pays en développement. La plateforme remplacera Internet.org qui était accusée de détruire la neutralité du Net. La nouvelle plateforme de Facebook est accessible à tous les développeurs qui veulent participer au projet.

Internet.org a été créé par Facebook en 2013 afin d’offrir une connexion Internet aux populations les plus démunies dans le monde. Internet.org se trouve déjà dans neuf pays du monde sous forme d’autre projet. Le projet pour l’Inde a été mis en place en février un partenariat avec l’opérateur télécom Reliance Communication, afin de donner aux utilisateurs la possibilité de se connecter gratuitement à Internet avec une sélection de service en ligne, sauf que c’est Facebook qui choisit ses partenaires, ce qui pose problème.
Le PDG de Facebook a essayé de minimiser la polémique avec un post sur son compte Facebook. «Si quelqu’un ne peut pas se payer une connexion Internet, c’est toujours mieux d’y avoir un accès limité plutôt que pas d’accès du tout», écrit-il, un argument ne faisait pas son poids devant les opinions des entreprises indiennes du Web.
Facebook semble changé de discours. . «Avec Internet.org, notre but est de travailler avec le plus de développeurs et d’entrepreneurs possible afin de toucher des communautés diverses et locales», a expliqué Facebook dans un post ce lundi. «Pour ce faire, nous devons devenir plus transparents et inclusifs.» La nouvelle plateforme mise en place par Facebook, pour remplacer Internet.org intègrera tous les développeurs qui veulent y participer. Bien évidemment, ils doivent respecter les règles fixées par Facebook.

Crédit photo: Lobo Studio Hamburg