Eva-Joly-Photo-Officielle1-400x400Invitée à s’exprimer dans l’émission politique Des paroles et des actes, la candidate écologiste, Éva Joly, a marqué par une formule critiquant ses adversaires de gauche : “Je suis coincée entre la gauche molle qui ne promet rien et la gauche folle qui promet tout”. La femme politique devra pourtant s’allier avec les formations qu’elle dénonce.

Son attaque, très explicite, visait donc François Hollande (la gauche molle) et Jean-Luc Mélenchon (la gauche folle), ses amis de la gauche plurielle. Comment expliquer cette sortie virulente ?

A la lecture des sondages, il semble que la candidate EELV devrait être un peu plus “molle” ou un peu plus “folle”. Ses camarades pourraient se souvenir de cette pique agressive…