A l’ordre du jour pour les eurodéputés lors de la journée de mardi, la possibilité d’offrir un pass InterRail à tous les jeunes qui fêtent leurs 18 ans. La Commission réfléchit à leur offrir un pass Interrail au moment du passage à la majorité, afin de voyager en train dans n’importe quel pays de l’Union européenne durant un mois.
Le but de cette initiative serait de relancer de manière concrète l’esprit d’appartenance à l’Europe chez les jeunes, souvent mis à mal avec le Brexit, et de la montée des Partis nationalistes dans plusieurs États membres.

Les eurodéputés ont débattu mardi sur la mise en place d’un tel dispositif. Cette initiative émane des groupes socialistes et Verts, défenseurs du fédéralisme. À droite, certains se sont joints au mouvement, notamment le président du Parti populaire européen (PPE), l’Allemand Manfred Weber, mais dans son camp, tous ne sont pas du même avis.

Si beaucoup, dans le principe n’y voient pas d’objection majeure, comme on pouvait s’y attendre, c’est sur le financement de ce billet de train, que les choses se compliquent, et que certains émettent des réserves. Il y aurait pour eux des choses plus urgentes, et en ces temps de crise, cela pourrait être mal perçu par une partie de la population.

Il est vrai, que le prix du pass Interrail pour un mois en continu s’élève à 479 euros pour les moins de 26 ans. Si l’on considère que 5 millions d’Européens fêtent leurs 18 ans, Bruxelles devrait donc débourser 2,4 milliards d’euros pour financer cette mesure, soit 1,7 % du budget actuel de l’UE.

La Commissaire européenne aux transports, la Slovène Violeta Bulc, a donc annoncé qu’une étude précise de coûts sera menée. Des variantes moins couteuses sont envisagées, on s’orienterait par exemple vers une loterie au lieu d’une ouverture complète à l’ensemble des nouveaux majeurs.

Quoiqu’il en soit, on va pouvoir économiser avec les jeunes britanniques qui ne pourront pas en profiter, pour cause de Brexit.

Crédit photo : Jelen_Photos