Parmi les révélations de ce que l’on appelle le Football Leaks, une idée qui fait figure de serpent de mer. Il s’agit, de la création d’une Super Ligue européenne. Cela fait déjà des années, que de nombreux grands clubs européens, et derrière eux, de grandes puissances financières, militent pour l’établissement d’un tel championnat. Cela se ferait au détriment bien sûr, des championnats nationaux et provoquerait la suppression de la Ligue des champions.

Parmi ces clubs, les dernières révélations de Football Leaks, démontrent la place prépondérante des clubs anglais comme Chelsea, Arsenal, Manchester City et Manchester United. Bien sûr, il ne serait pas les seuls, et suivant un document émanant du cabinet Key Capital Partners, et adressé au président du Real Madrid Florentino Perez, les cinq formations anglaises seraient accompagnées par des clubs européens prestigieux. On retrouve dans cette liste, le Real Madrid, le FC Barcelone, mais aussi le Bayern Munich, la Juventus, le PSG et l’AC Milan. Ces clubs, feraient partie des membres-fondateurs. De leur côté, l’Atlético de Madrid, l’OM, le Borussia Dortmund, l’Inter Milan et l’AS Roma, seraient eux considérés, comme membres invités.

Afin de promouvoir une certaine stabilité très importante pour les investisseurs et surtout les annonceurs et les médias, le règlement de la compétition prévoit, que les onze membres-fondateurs ne pourraient être relégués et resteraient dans cette Super Ligue les vingt premières années. Les documents officiels stipulaient également, la création d’une deuxième division au sein de cette Super Ligue européenne.

Nous sommes loin d’un vague projet, car les dernières révélations font état d’un document prêt à être signé par les clubs concernés. Selon les révélations des Football Leaks, les onze écuries européennes de base de cette super ligue européenne, devaient enregistrer une société en Espagne pour entériner le projet de la Super Ligue Européenne. Le Real Madrid, devait détenir plus de 18 % des parts de cette future société, le Barça 17,61 % et Manchester United 12,58 %.

Ces révélations, vont certainement amener l’UEFA à réagir. En attendant, on peut avec un peu d’optimisme, s’apercevoir que l’idée européenne, au moins dans le sport et quand cela rapporte beaucoup, fait toujours son chemin, et même les Anglais, ne sont plus vraiment “Brexit”.

Crédit photo : Universidad Europea de Madrid