photo_Visite de François Hollande à GrenoblePrès de 55% des personnes sondées affirment être  pour l’intervention militaire française en Syrie contre l’Etat islamique qui a attaqué la ville antique de Palmyre, d’après un sondage BVA effectué sur iTélé et Orange publié samedi.
Ce serait un retournement de situation par rapport à ce que BVA avait pu constater en aout 2013 quand la France s’était dite prête pour frapper le régime de Bachar al Assad. C’est le refus américain qui avait poussé François Hollande à abandonner son idée de faire cavalier seul. 64% des Français n’étaient pas favorable à cet assaut à l’époque.
Actuellement, les sympathisants du parti socialiste ainsi que l’Europe Ecologie-Les-Verts sont favorables à cette intervention en Syrie.
Cependant, les sympathisants du centre et de la droite ne sont pas si enthousiastes à l’idée mais soutiennent quand même le principe de l’intervention. Les sympathisants du Front national sont divisés alors que ceux à gauche du PS s’y opposent.
Les Français sont partagés à l’idée que la France s’est rapprochée avec le régime de Bachar al Assad. Ceux qui souhaitent une intervention militaire y sont opposés, impliquant une lecture du sondage très délicate.
A Riga, François Hollande a annoncé qu’il interviendrait en Syrie contre l’Etat Islamique après la défaite de Palmyre.
“Nous devons agir, parce qu’il y a un péril (…) pour des monuments qui sont inscrits au patrimoine de l’humanité et en même temps nous devons agir pour lutter contre Daech”, acronyme arabe du groupe Etat islamique, avait-il annoncé.
L’Etat Islamique multiplie ses attaques en Irak malgré les frappes aériennes de la coalition internationale. La situation en Irak introduite dans une réunion qui aura lieu le 2 juin à Paris, et il est probable que la Syrie sera évoquée.
En septembre 2014, près de 67% des Français étaient favorable pour l’intervention de l’armée française en Irak selon BVA.
L’enquête a été effectuée auprès d’un échantillon représentatif de la population française de plus de 18 ans. Près de 1 103 personnes ont été sondé sur internet les 21 et 22 mai 2015. Le résultat de l’enquête a été publié samedi.

Crédit photo: Saly Bechsin/flickr.com