Si vous êtes un adepte de la douceur, des devantures de pâtisserie, vous allez adorer le dernier livre de Trish Deseine. C’est véritablement un éloge de la sucrerie. Pour cette Irlandaise, pas question de se priver, sans forcément se goinfrer de sucre. Elle remet au goût du jour, cet ingrédient trop facilement critiqué.

Tout est dans le dosage, c’est pour cela qu’il ne faut pas oublier combien la douceur est importante dans un monde brutal. Le livre s’appelle “Un soupçon de sucre” et il est publié aux éditions françaises de La Martinière. C’est un véritable plaidoyer, au moment où la tendance est à moins de sucre, et que certains extrémistes vont jusqu’à réclamer du “sans sucre”.

Trish Deseine, explique sa démarche “en ce moment, c’est l’aliment le plus diabolisé. Ensuite, ce sera quelque chose d’autre. Pendant des années, c’était le beurre, les matières grasses, maintenant ça va très bien, la margarine allait sauver le monde avant de devenir la pire des choses“.

Comme d’autres l’ont fait avant elle, cette femme de 55 ans ne veut plus limiter les aliments et la nourriture, à un simple apport en calories. Tout ce qui fait partie de la vie quotidienne passe un peu dans les oubliettes, or la nourriture, est aussi un moment important qui rythme au jour le jour, le partage et la convivialité, qui font bien souvent défaut à l’heure actuelle.

Pour remettre à l’honneur le sucre, l’auteure du livre qui a également présenté des émissions culinaires pour la télévision nationale irlandaise et la BBC, se lance dans une série de recettes qui nous permettent de découvrir des sucres peu connus. Il s’agit par exemple, du muscovado fabriqué en Inde, la mélasse au goût robuste ou le sirop d’érable canadien, ou le sucre de coco, qui n’a pas le goût de noix de coco en fait.

Loin de faire dans le sensationnel, le livre réhabilite par ailleurs le sucre blanc raffiné, indispensable pour certaines préparations comme des meringues ou du glaçage.

Home sweet home

Crédit photo : Jennifer