Les terroristes de l’État islamique disposent d’une nouvelle arme redoutable pour empêcher l’Europe d’intervenir en Libye. Ce serait d’envoyer des migrants en masse en Europe ce qui provoquera un « chaos en Méditerranée ».
Récemment, le gouvernement italien vient de recevoir un message venant des djihadistes de Daech, « Si vous engagez des forces armées en Libye, nous vous envoyons 500 000 migrants ». Ce message a été destiné à l’encontre du ministre des Affaires étrangères Angelino Alfano sur la nécessité d’envoyer en urgence des soldats en Libye. La communauté doit faire de la situation en Libye une « priorité absolue » et qu’il n’y avait pas « une minute à perdre ». Le ministre des Affaires Etranges Italien veut accélérer les interventions en Libye, il avait expliqué la nécessité de cette intervention « Si les milices du Califat avancent plus vite que les décisions de la communauté internationale, nous avons le risque d’un exode sans précédent » avait-il affirmé.
L’heure n’est pas encore à l’intervention militaire, rassure le ministre de la Défense italienne qui se veut être prudent, ce n’était pas le moment pour l’intervention militaire » même si « le pays était prêt à mobiliser 5000 soldats pour lutter contre Daech en Libye » avait-il affirmé. Le gouvernement italien fait face maintenant à une situation délicate, a moins de 350 km de la cote de Libye, l’Italie est une porte d’entrée stratégique pour les migrants pour entrer en en Europe. Le pays est maintenant sous une pression extrême, et à risque à tout moment d’une attaque terroriste.
C’est une nouvelle arme que l’EI pourrait très bien utiliser contre l’Europe, c’est une « arme psychologique » contre l’Europe selon le quotidien italien Il Messagero, ce serait catastrophique pour l’Italie, si un tel scénario se produisait. Dans les conversations téléphoniques interceptées par la police, les djihadistes seraient sur le point de mettre une stratégie machiavélique, c’est d’envoyer 500.000 migrants sur les 700.000 qui sont déjà prêts embarquer sur les côtes libyenne. Dans l’un de ses articles, le quotidien écrivait «Les djihadistes émettent l’hypothèse d’envoyer à la dérive direction l’Italie, des centaines de barques remplies de migrants, dès le moment où notre pays évoquerait une intervention armée en Libye».
Cette technique est bien rodée par les passeurs clandestins, ils utilisent des « bateaux fantômes » et de les abandonnés en pleine méditerranée avec les immigrants, sans commandant de bord, ni équipage. Les autorités italiennes seraient alors obligées d’intervenir pour sauver les immigrants, et d’éviter « le chaos méditerranéen » comme l’avait prédit Mohamar Kadhafi, avant qu’il ne soit renversé en 2011. Une prédiction qui semble être sur le point de se réaliser.