La diffusion dans l’émission « Sept à Huit », dimanche soir sur TF1, d’extraits audio des propos que Mohammed Merah avait échangé avec les policiers du Raid avant l’assaut de son appartement où il était retranché a provoqué de nombreuses critiques (Michel Boyon, président du CSA s’est déclaré « choqué ») et un vif émoi parmi les familles des victimes.

La chaîne a réagi ce lundi en affirmant que ces enregistrements contenaient des « informations très importantes  sur la façon dont les hommes du Raid ont négocié».

« Nous sommes des journalistes, notre travail, c’est d’informer… Toutes les rédactions du monde travaillent pour sortir des informations » s’est justifié Catherine Nayl, directrice de l’information de la première chaîne.

Etait-il vraiment nécessaire de sortir les informations contenues dans cet enregistrement audio, ou le devoir d’informer invoqué par Catherine Nayl n’est-il qu’un prétexte pour faire de l’audience ?