tattoo-631210_640_HercoUne campagne a été lancée par l’Instituto Caro y Cuero sur les réseaux sociaux afin de dénicher et corriger toutes les fautes d’orthographe de la langue espagnole.

Vous avez décidé de faire un tatouage, et vous l’avez fait, là où tout le monde peut le voir ou dans un endroit plus discret que seul à qui, ces quelques mots sont destinés peut voir. Cependant, il y a comme quelque chose qui cloche dans votre déclaration.

En Colombie, l’Instituro Caro y Cuervo recense et corrige tous les tatouages mal orthographiés. Si vous voulez avoir le cœur net, vous n’avez qu’à envoyer la photo de votre tatouage à l’institut. Installé à Bogota, le centre d’études supérieures se focalise surtout sur les recherches en littérature, philologie et linguistique. Mais cet été, il s’est penché pour une autre branche: «Nous avons vu beaucoup de monde avec de très grosses erreurs dans leurs tatouages», avait expliqué Maria Paula Alzate du centre d’étude.

En réponse à ces affronts contre leur langue, les linguistes ont mis en place une campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #caroycyervoink, demandant aux Colombiens de leur poster toutes les photos de tatouages présentant des flagrantes fautes d’orthographe afin qu’ils puissent les rectifier.

En espagnol, l’erreur la plus fréquente est de confondre des lettres avec des prononciations proches comme le B et le V, ou le S et le C. Le plus connu de tous sur Internet est celui ancré sur la poitrine d’un jeune homme «La Vida No es Fasil» (au lieu de «facil»)

Pour ceux qui se sont trompés dans les lettres, il est temps de maquiller le “S” en “C”. Mais pour ceux qui veulent se débarrasser du prénom de leur ex-petite amie, les linguistes ne pourront pas les aider.

crédit photo: Herco