Elle s’appelle Alexandra Khefren, c’est une jeune femme Roumaine âgée de 18 ans, elle est mannequin et elle a vendu sa virginité pour 2,3 millions d’euros. La jeune fille, qui vit à Bucarest avait mis aux enchères sa première relation sexuelle sur le site d’une agence “d’escorts” allemande. C’est un homme d’affaires de Hong Kong, qui a emporté l’enchère.

Concernant la jeune femme, vous l’aurez compris ce n’est pas son vrai nom, car les Roumaines ne s’appellent pas Alexandra Khefren. A priori, ses intentions et ses objectifs sont clairs. Elle va acheter un appartement à ses parents, et va pouvoir financer ses études de marketing à l’université d’Oxford, au Royaume-Uni. On est rassuré, si la manière de gagner cet argent apparaît un peu limite, son utilisation reste parfaitement morale, elle va aider sa famille et faire des études. Pas question de faire une grosse fiesta, de se payer une belle voiture et éventuellement rien foutre autour d’une piscine.
Autant la jeune fille semble parfaitement claire avec son choix, et en profite pour faire les plateaux télés (étant mannequin, c’est l’occasion de se faire remarquer par les agences). Du côté, du fameux homme d’affaires de Hong-Kong, silence total. Évidemment, on ne connaît pas son nom, ni même réellement ses motivations.
Reste donc dans les suppositions, les mauvaises langues diront, que c’est pour masquer sa propre inexpérience sexuelle, car une vierge ne saurait a priori pas reconnaître un mauvais coup. Plus sérieusement, il semblerait, que le mythe de la pureté est encore présent. Autrefois, c’était l’assurance d’être sûr de la paternité. Une justification qui, n’a plus vraiment lieu sous nos latitudes. Pour Marie-Elisabeth Handman, directrice d’études à l’EHESS, « on est dans la virginité pour la virginité. La rivalité masculine, est de s’emparer de quelque chose avant les autres”. La spécialiste fait remarquer que le plaisir à deux n’est pas la motivation, la jeune femme vierge est réduite à sa seule virginité, seule chose qui lui donne de la valeur.
Loin du romantisme, de films ou de romans, du luxe, de la volupté, du champagne, et de gens cultivés et de Robert Redford. Il s’agit certainement plus d’hommes très riches, pas forcément beaux, ni même agréables, mais des milliardaires qui peuvent tout s’offrir. Ils ont probablement tout testé sexuellement, et dont la nouvelle lubie est de s’offrir une femme vierge, donc forcément jeune et comme c’est le cas, “flirté” avec la pédophilie.
Un petit mot sur le troisième larron de l’histoire, Jan Zakobielski, le jeune créateur de Cinderella Escorts, le site allemand sur lequel la jeune Roumaine a mis sa virginité aux enchères, il est content, et fier de la tournure des événements et le fait savoir. Il va recevoir 20 % de la somme totale, et donc il propose d’autres vierges à la vente. Le rendez-vous a lieu en Allemagne, et l’acheteur peut choisir l’hôtel. Attention, Jan Zakobielski fait les choses comme il faut et déclare, “nous n’accepterions jamais une enchère avec une fille qui ne serait pas suffisamment adulte pour comprendre ce qu’elle est en train de faire ou qui aurait des problèmes psychologiques”. Il ajoute que l’agence envoie ces jeunes vierges consulter un psychiatre.
On baigne dans une atmosphère de Gentlemans !

Crédit photo : Redaksi Indonesia