Arrêté samedi et inculpé pour agression sexuelle sur une femme de chambre travaillant à l’hôtel Sofitel de New York, Dominique Strauss-Kahn devaient comparaître ce lundi devant un juge. Ses avocats ont déjà précisaient que DSK plaiderait non coupable.

Première photo ce matin vers 05h00 (heure française) : DSK a quitté le poste de police menotté pour se rendre en voiture banalisée vers une destination inconnue. Les médias new-yorkais ont affirmé qu’il aurait été conduit au Kings County Hospital de Brooklyn pour des relevés d’ADN.

Dans la journée, la police de New York est revenue sur la version des faits. L’agression ne se serait pas déroulée à 13h mais à midi. Cet élément pourrait chambouler la ligne de défense de défense de Dominique Strauss-Kahn.

Au siège du PS à Paris, Jean-Christophe Cambadélis a évoqué les contradictions du dossier et estime que DSK sera innocenté. « Dans le dossier que nous commençons à connaitre, bien des contradictions apparaissent. Notamment, contrairement à ce qui a été dit, Dominique Strauss-Kahn n’a jamais cherché à fuir. […] Nous ne pouvons pas croire à ces accusations et bientôt il sera parmi nous ».

Au FMI, son numéro 2 John Lipsky a pris la tête de l’organisation par intérim. Mario Draghi est évoqué pour prendre la direction du FMI. Mais l’Italien, également pressenti pour la Banque centrale européenne, a déclaré ne pas être intéressé. Plus tôt dans la journée, le site d’actualité politiquement à droite 24heuresactu.com évoquait Christine Lagarde. À Bruxelles, la Commission européenne estime que l’inculpation du directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn n’aura pas d’impact sur les plans de redressement financier en Grèce et dans la zone euro.

Une plainte pour tentative de viole pourrait être ouverte en France. La journaliste française Tristane Banon, qui avait déjà affirmée avoir été agressée sexuellement en 2002 par Dominique Strauss-Kahn, « envisage de porter plainte » selon son avocat David Koubbi.