Les propos en off de François font décidément beaucoup jaser. Après ses supposés mots doux pour le président lors d’un repas avec des journalistes, François Hollande aurait critiqué certaines dépenses publiques lors d’une réunion avec des grands patrons.

Pas habitué à ce genre de déclarations devant les médias ou en face de ses partisans, le candidat du PS aurait déclaré que la formation professionnelle, les aides au logement ou encore les collectivités locales coûtaient trop cher à l’Etat.

Défenseur du service public en on, mais convaincu que réduire drastiquement les dépenses de l’Etat est une nécessité en off. Hollande jouerait-il un double jeu pour ne pas perdre la confiance de l’aile gauche de son parti ?