Au Pérou, le président Ollanta Humala a prononcé hier une loi pour limiter la consommation de la malbouffe, notamment chez les enfants.

Ainsi, il prévoit d’interdire de faire de la publicité pour certains aliments et boissons dans les établissements scolaires, afin de limiter les risques d’obésité.

Cette loi a été très critiquée par l’industrie alimentaire, qui la juge “intrusive et autoritaire”. Par contre, elle a reçu le soutien d’organisation internationales du secteur de la santé.

De plus, au Pérou, la publicité pour les produits gras et/ou sucrés ne mentionnent pas les effets préjudiciables sur la santé, ce qui encourage les enfants à les consommer, et n’alarme pas les parents.

Sachant qu’en France, ce genre de mesure ont déjà été prises, mais que l’obésité ne recule pas pour autant, doit on aller plus loin dans l’encouragement à manger sainement ?