gifle-400Une femme a été condamnée à payer 31 000 euros à une autre, pour lui avoir donné une paire de gifles. Des dommages et intérêts abusifs ?

A Aix-en-Provence, la cour d’appel a confirmé le 18 avril une décision du tribunal de police d”e Nice, exigeant d’une serveuse qu’elle verse 31 000 euros à une collègue avec qui elle avait eu un accrochage et qu’elle avait fini par gifler.

Le premier avril 2006, deux serveuses d’une sandwicherie s’étaient disputées au travail et la condamnée avait giflé son ennemi à deux reprises. La victime, âgée de 52 ans, avait été en ITT  pendant 4 mois et demi.