Alors que le PS et l’UMP vont prochainement se choisir un nouveaux leader, le Parisien croit savoir quels sont les petits préférés du président actuel et du président sortant pour diriger leur parti respectif.

Citant un « éminent ministre » le quotidien francilien affirme qu’ « Hollande penche plutôt pour Harlem Désir, mais il ne veut pas que ça se sache, il veut rester en dehors ».

De son côté, Nicolas Sarkozy aurait prononcé une phrase sous-entendant qu’il soutient la candidature de Fillon… par défaut : « De toute façon, je ne peux pas faire battre Fillon ».