Dans une interview à la revue Charles, Michel Houellebecq affirme qu’il voyait « souvent passer des escort girls » au Palais Bourbon du temps où il travaillait comme informaticien à l’Assemblée nationale (jusqu’en 1996).

Dans cette revue qui sortira demain jeudi, on peut lire ceci : « Les députés ont une petite chambre. On voyait souvent passer des escort girls. Baiser dans les cas de stress, ça aide ».

Des révélations crédibles ou une légende urbaine ?