Après des mois de tension entre la rédaction et le patron du quotidien, le conseil de surveillance de Libération a demandé à Nicolas Demorand d’abandonner le cumul des fonctions de directeur de la rédaction et de président du directoire du journal.

La rédaction de Libération reproche notamment à Nicolas Demorand d’être absent lors des conférences de rédaction, en plus de certains choix éditoriaux plutôt hasardeux, notamment lors d’une « possible affaire Fabius » le 8 avril dernier.

Fabrice Rousselot, nommé  » directeur délégué par intérim » est appelé à prendre la tête de la rédaction d’ici l’été.