Femme à lunettes… femme à pépètes ? L’air de rien, Eva Joly a été pendant deux ans la conseillère justice de l’ex-président malgache Marc Ravalomanana au travers de l’agence norvégienne de coopération et de développement.

L’ancienne juge, en poste de 2004 à 2006, était notamment en place lors de la condamnation à morts d’une dizaine de paysans malgaches, coupables d’avoir tenté de résister contre les expropriations décidées par le gouvernement malgache… 124e pays le moins corrompu au monde.

Eva Joly ne fait-elle que donner des leçons ? Peut-on prôner la république irréprochable en France et cautionner un régime ultra-corrompu à Madagascar ?