cop21_photo de Photo By Mau...A la COP21, la tension monte, car l’échéance arrive, et les derniers instants sont ceux des dernières négociations, des accords obtenues à l’arraché, et des compromis de fortunes pour arriver à un résultat indispensable pour la suite. Les représentants des 195 pays représentés à la COP21, leurs ministres respectifs et les observateurs de la société civile, préparent les dernières négociations avant la présentation jeudi du texte final de l’accord. Un “brouillon” présenté par Laurent Fabius laisse encore beaucoup de points en suspens et les ONG redoutent un accord au rabais.

La portée de l’événement avec la présence de 150 chefs d’état à l’ouverture, la mobilisation générale de la société civile, mettent la pression pour obtenir un résultat plutôt ambitieux. Cependant, ce contexte peut aussi influencer en sens inverse, car il serait dommage sous prétexte d’annoncer un résultat à tout prix, de se contenter d’un accord “a minima”.

Trois points principaux font toujours débat, à savoir la répartition du financement de l’adaptation des pays en développement, au réchauffement climatique, la chronologie des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre des États, et leur éventuelle réévaluation, et surtout quels sont les objectifs précis visés ? 2°C de réchauffement, 1,5°C…

Concernant le financement, les États-Unis ont annoncé un doublement de l’aide américaine d’ici à 2020, mais nombre de contributeurs veulent que les pays émergents comme les pays du Golfe, le Brésil ou la Corée du Sud participent aussi au financement. Ce que ces derniers refusent de se voir imposer.

De leur côté, les ONG jouent leur rôle et pour mettre la pression aux négociateurs, les ONG ont organisé en fin de journée un grand sit-in dans la zone du Bourget où se réunissent les délégations. Les défenseurs de l’environnement ont attendu que les négociateurs soient dans la dernière ligne droite pour se manifester.

Toute cette pression débouchera-t-elle sur une réelle “libération” et un accord ambitieux tourné vers un avenir généreux et prometteur, ou sur une “crispation” dictée par un présent étroit et des réalités égoïstes ? Chacun appréciera le résultat.

Crédit photo :  Photo By Mau…