0

Connaissez vous le Gaz Naturel Véhicule (GNV) ?

Vote UpVote Down
0%0%

-

Quand on évoque une évolution de la voiture et des transports en général, c’est souvent la voiture électrique qui est évoquée pour pallier aux émissions de gaz à effet de serre. L’enjeu est important, car en Europe justement, si les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 23 % entre 1990 et 2014, celles des transports ont augmenté de 20 %. Il faudrait donc mettre plus en avant toutes les éventualités et les solutions comme par exemple le Gaz Naturel Véhicule  (GNV).

Les deux seules alternatives pour remplacer le pétrole dans les transports à grande échelle, que ce soit à court et à moyen terme sont actuellement, l’électricité et gaz. Si le véhicule électrique répond aux déplacements du quotidien, il montre ses limites de fonctionnement dans le domaine du coût, de son autonomie et ses temps de recharge. De fait, il s’avère compliqué de l’utiliser pour le transport de marchandises ou de voyageurs sur les moyennes et longues distances.

C’est justement concernant les véhicules lourds, que le gaz aurait son mot à dire en complétant le panel de possibilité. Les réussites des premières expériences effectuées dans le cadre de flottes publiques, et privées ont révélé l’atout économique majeur du gaz. Il permet de baisser simultanément les émissions de CO2 et de polluants sans nuire aux performances économiques et opérationnelles des transporteurs. C’est pour cela, que des fédérations professionnelles du transport de marchandises considèrent le GNV (Gaz Naturel Véhicule) comme la principale alternative au gazole.

Elisabeth Borne, ministre des Transports, a expliqué que « le lancement d’un nouveau moteur gaz et le rapatriement d’une partie de la production montrent que la transition écologique est une chance et créatrice d’emplois ».

D’ailleurs, le gouvernement a légiféré dans ce sens, d’une part en maintenant la taxe sur le gaz carburant jusqu’en 2022 et d’autre part, en reconduisant les aides à l’achat de véhicules gaz. La loi d’orientation des mobilités devra confirmer cette orientation pour donner confiance aux utilisateurs, et aux acteurs impliqués dans le déploiement de ce carburant d’avenir.

Crédit photo : Fototak

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.