Alors que demandes de logements HLM explosent à Marseille, il semblerait que les attributions douteuses de logements à loyer modéré soient également à la hausse. « 13 habitat », l’office HLM du Conseil Général (32.000 logements) est mis en cause par une enquête du juge Duchaine. Des logements ainsi que des marchés auraient été attribués de manière plus que douteuse à des membres du grand banditisme marseillais (Bernard Baresi) ou encore à des élus, comme le conseiller général Jean-François Noyes, qui n’est autre que l’ancien directeur de cabinet de Jean-Noël Guerini.

L’office HLM de la ville n’est pas en reste, puisque Habitat Marseille Provence est au centre d’une autre enquête judiciaire portant sur des malversations financières. Cet office est présidé par Patrick Padovani, ancien directeur de cabinet… de Renaud Muselier. Balle au centre.

Les offices HLM du département et de la ville au centre d’affaires judiciaires… La magouille autour des logements à loyer modéré est-elle une pratique généralisée à Marseille ?