“Toutes les civilisations ne se valent pas”. La phrase a provoqué une vaste polémique autour de Claude Guéant. Alors qu’il intervenait dans le cadre d’une réunion de l’UNI, le syndicat étudiant de droite, le ministre de l’Intérieur a lâché cette petite phrase qui a enflammé Twitter avant d’être confirmée par les médias traditionnels.

Comme à son habitude, le Ministre de l’Intérieur frappe fort. Mais alors que le soutien de l’UMP était jusqu’à présent sans faille dès que les propos de Claude Guéant provoquaient un véritable tollé médiatique, il semblerait que certaines personnalités de la majorité ne lui pardonnent pas cette énième “bourde”.  Si l’opposition s’insurge depuis cette dernière sortie du ministre, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin déplorent l’utilisation par le ministre de l’Intérieur du terme «civilisation».

C’est officiel, le soutien à droite se fissure. Même si Jean-Pierre Raffarin a volé à son secours du ministre de l’Intérieur en affirmant que son ancien collègue est un “vrai Républicain”, il a tout de même ajouté que Claude Guéant était “meilleur ministre qu’ethnologue”. Quant à Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères a jugé “inadéquat” l’usage du mot “civilisation”. Le député Dominique Busserau a renchéri en dénonçant une “formulation inadéquate certes mais je connais assez Claude Guéant pour attester de ses profondes convictions républicaines”.

A gauche, Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, en appelle au Président de la République. Il souhaiterait que Nicolas Sarkozy prenne ses distances avec les propos de son ministre de l’Intérieur.

Après avoir qualifié le nombre de musulmans en France de “problème”, parlé de “croisade” pour obtenir l’accord de l’ONU sur l’intervention en Libye, la paraphrase lepennienne sur les Français qui ne se sentiraient plus chez eux du fait de l’immigration incontrôlée, l’histoire de la circulaire de l’été 2011 (nous nous excusons de la non exhaustivité de cette liste), Claude Guéant serait-il le roi de la gaffe ?