Cigarette_Electronic__Smoking_Michael DorauschD’après une étude lancée par l’agence Public Health England, il paraît que les dégagements de nicotines des cigarettes électroniques n’auraient pas d’effet sur les fumeurs passifs.

Les chercheurs affirment même qu’elles sont à 95 % moins dangereuses que le tabac. Ainsi, peut-on considérer que la cigarette électronique est un élément de sevrage efficace ?

« Bien que le vapotage ne soit pas sûr à 100 %, la plupart des produits chimiques à l’origine des maladies liées au tabac sont absents et ceux qui restent ne représentent que des dangers très limités », déclarent les chercheurs dans l’étude.

Ils estiment que la cigarette électronique est un produit de sevrage efficace qui devrait être proposé aux patients qui veulent arrêter de fumer. Selon l’étude, seuls 2 % des mineurs ont recours à la cigarette électronique une fois par mois, et 0,5 % vapotent au moins une fois par semaine.

Mais est-ce suffisant pour lever son interdiction dans les lieux publics ?

Public Health England estime qu’il est important de lever l’interdiction de l’utilisation de la cigarette électronique à proximité des prisons et des centres médicaux en Angleterre.

En France, l’OMS est favorable à l’interdiction de l’E-cigarette aux mineurs et qu’elle ne devrait pas être utilisées dans les lieux publics fermés jusqu’à ce qu’il y ait une preuve solide que la vapeur est sans danger pour les fumeurs passifs.

D’après les auteurs de l’étude, « Il y a eu depuis l’année dernière un glissement général, chez les jeunes comme chez les adultes, vers l’idée inexacte que la cigarette électronique est au moins aussi dangereuse que la cigarette ».

Le Professeur Kevin Fenton, directeur de la santé et du bien-être chez Public Health England estime que le problème se trouve dans cette idée fausse. « Cela peut empêcher des millions de fumeurs d’arrêter de fumer. Les centres d’aide locaux devraient encourager les utilisateurs de cigarette électronique dans leur volonté d’arrêter totalement, » déclare-t-il. Pourrait-on donc conclure que la cigarette électronique n’est pas si dangereuse pour la santé que le tabac ?

crédit photo: Michael Dorausch