L’ancienne ministre de l’Économie, Christine Lagarde, a dû subir une perquisition à son domicile parisien, dans le cadre de l’affaire Tapie-Lagarde.

Lors de cette perquisition, une lettre non datée écrite par Christine Lagarde et adressée à Nicolas Sarkozy a été retrouvée.

Et les termes employés peuvent susciter l’imagination :

“Je suis à tes côtés pour te servir” ; “Je t’en demande pardon” ; “Utilise-moi pendant le temps qu’il te faudra” ; “si tu m’utilises, j’aurais besoin de toi” …

Sur la toile, les internautes se gaussent de cette lettre : on peut voir sur Twitter des remarques telles que “NICOLAS JE SUIS TA CHOSE”, de @humourdedroite, ou “50 nuances de #SARKO ?” (en référence au roman sadomasochiste “50 nuances de Grey), de @LaurentRizzo.

La lettre de Christine Lagarde, lettre sincère d’une ministre à son Président, ou lettre d’allégeance un peu trop flatteuse ?